La nuit des hulottes (1991)

samedi 22 août 2009
par  Christelle Michelet
popularité : 100%

Toute sa vie, Cyprien Mallorie a été un homme libre : menuisier-ébéniste dans une commune proche de Tulle, esprit singulier, cabochard, il ne s’en est jamais laissé imposer par personne.

Mais il y a quelques mois, sa femme est morte, et le voici seul dans un village presque désert. Il a plus de quatre-vingts ans et des crises d’angine de poitrine le terrassent. Cependant, obstinément, farouchement, il refuse l’idée même d’entrer dans une maison de retraite, malgré l’insistance de ses enfants : ce serait s’arracher à son atelier, à ses amis, à son jeune copain Olivier, un gamin de sept ans à qui il apprend à lire le ciel, la terre et l’eau. Ce serait s’arracher à ses souvenirs, à ses amours enfuies, à sa vie. Il devra bien, un jour, y consentir, mais ce sera pour, très vite, se révolter, s’enfuir de la prison dorée. Tout un hiver, tout un printemps, de plus en plus faible mais toujours aussi fier, il fait front, avec la seule affection d’Olivier qu’un destin semblable au sien (la pension) menace. Il est sur le point d’accepter le sort que ses enfants et la société lui destinent, lorsque le rejoint Caroline, sa petite-fille qu’animent les mêmes passions que lui...

Superbe personnage pour un roman de vérité. Grand et terrible sujet auquel presque toutes les familles, un jour ou l’autre, se trouvent confrontées. Sous la plume généreuse de Gilbert Bordes, voici l’histoire exemplaire de Cyprien Mallorie, l’homme qui voulait mourir libre. [1]

- Paru le 01 septembre 1991
- Nombre de pages : 336 pages
- ISBN : 2-221-07209-X



Commentaires

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 7 mai 2017

Publication

146 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
5 Sites Web
2 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
30 hier
113693 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés