Poster un commentaire à la suite de l'article...

samedi 22 août 2009
par  Christelle Michelet

Le chemin de Fontfroide

C’est la conclusion à laquelle parvient rapidement le commissaire Paviot, venu d’Angoulême. Empoisonnées au cyanure (l’acide prussique, comme l’on disait alors). Parmi les victimes, l’épouse de Calixte Malajas, propriétaire du domaine ; le couple est désuni, et tout porterait à jeter la suspicion sur (...)

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)